novembre 2017

Marché de la sécurité : les chiffres 2016 et les tendances 2017

Il y a quelques semaines sur le salon APS, Patrick Haas directeur du magazine En toute sécurité révélait les chiffres clés du marché de la sécurité. Les résultats le montrent et la tendance le confirme : le marché de la sécurité se porte remarquablement bien avec une croissance de 4.2% en 2016 pour un chiffre d’affaire de 26.5 milliards d’euros selon Patrick Haas (sécurité incendie compris).

Depuis 2016 : la vidéosurveillance, une priorité pour les entreprises

L’étude complète, menée auprès de 1.600 sociétés, est parue dans l’Atlas 2017 du magazine En toute sécurité. Elle révèle qu’en 2016 certains secteurs ont connus une croissance des ventes significative : le gardiennage (+5.1%), la cybersécurité (+8,7%), la vidéosurveillance (+7,4%) ou l’alarme anti-intrusion (+6,4%), alors que dans le même temps d’autres secteurs percevaient une croissance moindre que les années passées, comme le contrôle d’accès par exemple.

«  En 2015, le contrôle d’accès a connu une forte croissance (+7.3%), les attentats de Charlie Hebdo avaient poussé les entreprises à s’équiper » indiquait Patrick Haas lors de la conférence ‘Marché de la sécurité : premiers chiffres 2016 et tendances 2017’ sur APS. Désormais, elles sont pour beaucoup équipées et cherchent à compléter leur dispositif de contrôle d’accès existant.

« Aujourd’hui, l’installation d’une solution de vidéosurveillance est devenue leur priorité », ajoutait Patrick Haas.

Un besoin de sécurité maintenu, mais une baisse des budgets alloués

Dès 2018, les prévisions de budget pour les dispositifs de sécurité semblent se freiner. Après quelques années de hausse portées par la vague d’attaques terroristes, les directeurs sécurité prévoient une baisse de leur budget alloué à ce poste. « Pour 42% des personnes interrogées, le budget sécurité 2018 sera en baisse tandis que 40% anticipent une hausse, 8% une stabilité et 10% ne savent pas encore » explique Patrick Haas.

Bien que la tendance budgétaire soit à la baisse, les directeurs sécurité n’ont pas pour autant prévu de renoncer à s’équiper… Le consensus sera peut-être à trouver du côté  du ‘rapport qualité/prix’ des équipements. Une pression sur la baisse des prix sera probablement mise par les directeurs sécurité à leurs prestataires pour permettre aux entreprises de s’équiper ou simplement de maintenir leurs équipements sans pour autant trop imputer leur budget.

Une baisse du budget mais avec une exigence de qualité et de résultat maintenus… pas sûr que les professionnels de la sûreté-sécurité réagissent favorablement à cette tendance qui s’annonce.

Retrouvez un article complet sur le sujet sur infoprotection.fr

 

Maude , Chef de Projet Marketing Sûreté-Sécurité chez Horoquartz

Maude Baudrand