août 2019

Marché de la sécurité : les chiffres 2018 et les tendances 2019

Le panorama économique de la sécurité en France vient de paraître dans « l’ATLAS 2018 ». A travers un sondage exclusif pour le magazine En toute sécurité, Patrick Haas, Directeur du magazine, révèle les chiffres clés du marché de la sécurité (bilan 2018 et tendances 2019) via les regards croisés des donneurs d’ordres (Directeurs sécurité) et des prestataires. Les résultats le montrent et la tendance le confirme : le marché de la sécurité commence à se stabiliser après une forte croissance depuis 2015.

 

Une croissance au ralenti, et des disparités entre les activités…

L’activité des sociétés de sécurité a augmenté de 2,9% en 2017 pour franchir le seuil de 28 milliards d’euros de chiffre d’affaires (vs 4,2% en 2016). Mais après une forte croissance du marché en 2015 et 2016 (+4.3% et +4.2%), 2018 et 2019 s’annoncent moins fastes avec une augmentation du CA du secteur de seulement 2.9% en 2018 (2.1% prévu en 2019).

Cependant, les chiffres sont disparates suivant les secteurs. L’exemple du gardiennage illustre particulièrement bien cette tendance. Malgré le fait que ce secteur soit le 1er par son poids économique (avec 14% du CA total de la sûreté-sécurité et le plus gros poste de dépense des Directeurs sécurité avec 35% de leur budget), celui-ci est aujourd’hui en perte de vitesse avec seulement 1.1% de croissance en 2017 contre +5.1% en 2016 et +4.5% en 2015… Les activités des transports de fonds et de sécurité incendie suivent aussi cette tendance à la baisse.

A contrario, la sécurité électronique affiche de bons résultats ! C’est le cas de la cybersécurité et de la télésurveillance qui enregistrent respectivement +15.1% et +12.3% de croissance. La vidéosurveillance, l’anti-intrusion et le contrôle d’accès ne sont pas en reste avec 6.1%, 6% et 5.4% de croissance.

 

Des Directeurs sécurité qui maintiennent leurs prévisions d’investissement

En octobre 2017, lors de la conférence sur le marché de la sécurité du salon APS, Patrick Haas annonçait une prévision budgétaire à la baisse dès 2018 pour les projets de sécurité. Chiffres à l’appui, on constate aujourd’hui que cette tendance se confirme (-19 points sur le nombre de budgets en hausse et +8 points sur ceux en baisse).

Néanmoins, les Directeurs sécurité, ont toujours le projet d’investir pour assurer la sécurité de leur écosystème (bâtiments, équipements, salariés et visiteurs…) mais l’heure est aujourd’hui à la dépense maîtrisée. Pour 2019, 41% des Directeurs sécurité envisagent toujours une hausse des dépenses mais de façon maîtrisée : Seulement 2% alors qu’elle a oscillé entre 15 et 30% en 2016-2017.

La raison ? Des bâtiments déjà équipés, un environnement plus rassurant… entraînent ainsi le marché vers un ralentissement de sa croissance. Ce qui semble logique après des investissements importants.

 

2019 : des investissements au profit des nouvelles technologies et de la formation

Jusqu’à présent, la priorité était donnée à la sécurité via le renforcement des dispositifs physiques d’accès aux sites (portes sécurisées, barrières, lecteurs de badges…). Aujourd’hui l’intérêt des Directeurs sécurité est au profit des nouvelles technologies (15%). La vidéosurveillance arrive en priorité de leurs chantiers pour 27%, suivent ensuite à égalité les nouvelles technologies et la formation (18%).

 

Des prestataires retenus pour leur efficacité prouvée

S’il y a encore quelques années, le prix était le premier critère de choix dans les décisions d’achat des Directeurs sécurité, aujourd’hui ce critère est relégué en 2ème position (23%). Désormais, c’est « l’efficacité prouvée » d’un prestataire qui est déterminante (26%). La confiance envers un prestataire, capable d’apporter la preuve d’installations réussies, est primordiale dans la décision d’achat.

Très logiquement, les clients attendent de leur prestataire une « réassurance » sur le succès de leur projet, tant sur le produit proposé que sur les services d’accompagnement. C’est bien ce couple produit/service qu’Horoquartz a basé son développement sur le métier de la sûreté-sécurité en considérant depuis toujours que la maîtrise de l’ensemble des composants d’un système de sécurité est un facteur de réduction de risque sur les projets.

 

Maude , Chef de Projet Marketing Sûreté-Sécurité chez Horoquartz

Maude Baudrand